Comme l’accoutumée à la veille de Ramadan , les prix des fruits et légumes explosent sur le marché d’El Gasriya et au marché à l’entrée de la ville de Ain Oulmène et sur tous les marchés du pays malgré  les  appels et menaces promises du ministère du Commerce à la modération et au respect des règles commerciales.

Menaces et appels stériles

Ni ces appels et menaces des « services de contrôle du ministère du Commerce, de l’association de commerçants, association de défense des consommateurs et de l’association de défense des consommateurs « n’arrêteront les spéculateurs à ciel ouvert qui continuent à sévir les consommateurs devant les pouvoirs publics impuissants et devant une situation récurrente.

Que faire devant cette situation ???

Le seul moyen d’y parvenir et d’y éradiquer ce phénomène serait de mettre en place un système de régulation adéquat du marché et sommer les agricultures et producteurs à produire plus « autrement dit » l’offre devrait être plus grande que la demande.

 

0 Comments

You can be the first one to leave a comment.

Leave a Comment

 




 

Trackbacks

 
 








Lire les articles précédents :
Flash Infos

Samedi 17 novembre 2018 Le secrétaire général du Front de libération nationale (FLN), Djamel Ould Abbès, a "déposé "ce mercredi 14...

Fermer