La ministre de l’Environnement et de l’Aménagement du territoire, Dalila Boudjemaâ a indiqué à Djelfa lors de sa visite que 6,5 milliards de sacs en plastique sont utilisés et 200 en moyenne annuellement pour chaque citoyen.

La ministre promet la « déplastification » à moyen terme,en effet elle précise l’existence de plus de 600 entreprises qui sont déjà versées dans la fabrication de sacs en plastique dont la plupart ayant un prêt de l’Agence nationale de soutien à l’emploi des jeunes (ANSEJ), le gros problème comment les reconvertir et puis ces entreprises emploient près de 9000 personnes.

Apparemment les ministères,chacun tire la couverture de son côté,les sachets envahissent et polluent l’Algérie,une grande menace pour l’environnement et il est temps de prendre les choses au sérieux.

Mais la ministre a oublié de préciser pourquoi la loi de l’interdiction de la fabrication des sachets noirs n’a pas été suivie et n’a pas été appliquée à ce jour depuis sa promulgation au milieu des années 2000 au temps de Chérif Rahmani alors ministre de l’environnement.

 

 

0 Comments

You can be the first one to leave a comment.

Leave a Comment

 




 

Trackbacks

 
 








Lire les articles précédents :
Flash Infos

Lundi 12 novembre 2018 Le journaliste Saïd Chitour, emprisonné sans procès depuis juin 2017, a été libéré ce dimanche 11...

Fermer