Comme les années écoulées,le prix du mouton demeure toujours inaccessible « pour les petites bourses » ,il a connu une forte augmentation à Ain Oulmène et dans tout le pays rien que ces derniers jours,il faut débourser en moyenne entre 25.000 DA et 80.000 DA pour avoir une bête à sacrifier le jour de l’Aid El Kébir.

Quant aux légumes et fruits, une virée au marché d’El Gasriya (Ain Oulmène) nous donne une idée sur cette hausse sans précédent à l’exemple du navet cédé à 250 DA/Kg, la pomme de terre de terre à près de 80 DA/Kg etc…,le raisin se négocie entre 250 et 300 DA/Kg, la pastèque à plus 50 DA le Kg, le melon à plus 70 DA le Kg, enfin tout a augmenté.

Cette augmentation qui revient à chaque année, est due suite à l’absence totale d’une politique commerciale claire et rigoureuse, les spéculateurs dictent leur loi et en profitent devant de telle situation.

 

0 Comments

You can be the first one to leave a comment.

Leave a Comment

 




 

Trackbacks

 
 








Lire les articles précédents :
Flash Infos

Samedi 17 novembre 2018 Le secrétaire général du Front de libération nationale (FLN), Djamel Ould Abbès, a "déposé "ce mercredi 14...

Fermer