Selon l'APS ,des stations de péage situées sur le tronçon Ouest de l’autoroute Est-Ouest seront réceptionnées fin octobre prochain.

Le ministère de la Santé, de la Population et la Réforme hospitalière entamera à partir de dimanche prochain l’application du nouveau calendrier national de vaccination infantile qui englobe le vaccin contre la poliomyélite par voie injectable, le vaccin contre la rubéole, le vaccin contre les oreillons et le vaccin contre le pneumocoque.

La mise en oeuvre de ce nouveau programme sera assurée par plus de 2.000 professionnels de la santé notamment au niveau des centres de soins de proximité, 195 établissements publics hospitaliers, 15 CHU et 31 autres centres de protection maternelle et infantile.

Le ministère avait donné la semaine dernière le coup d’envoi de la campagne de sensibilisation sur le nouveau calendrier national de vaccination en coordination avec l’Agence nationale d’édition et de publicité (ANEP).

Au vu de l’importance accordée par les autorités publiques à protéger les générations futures des maladies infectieuses transmissibles, une enveloppe de 10 milliards contre 3,3 milliards l’année dernière.

Le nouveau calendrier concernera les enfants nés à partir du 24 avril 2016 alors que les corps médical et paramédical poursuivront l’application de l’ancien calendrier jusqu’en 20120.

Le professeur Rachida Boukhari, membre de la commission d’experts ayant contribué à l’élaboration de ce nouveau calendrier, a affirmé que le nouveau programme de vaccination contribuera à réduire le taux de mortalité infantile en Algérie estimé actuellement à 22 décès pour 1000 naissances à 18 décès pour 1000 naissances au cours des prochaines années, outre la réduction de la durée de leur hospitalisation.

Pour sa part, le professeur Abdelkrim Soukhal, épidémiologiste a salué la mise en oeuvre de cette nouvelle campagne qui intervient après celle menée en Algérien durant les années 90 qui a contribué à l’éradication de la rougeole et la poliomyélite.

Le chef de service Pédiatrie au CHU Franz Fanon (BLIDA), le professeur Chaouki Kadache a estimé, de son coté, que l’introduction des nouveaux vaccins aura un impact positif sur la santé publique et contribuera à la réduction des prises d’antibiotiques chez les enfants.

Le représentant du bureau du Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) à Alger, Marc Lucet, avait salué l’introduction par l’Algérie de quatre vaccins simultanés dans ce nouveau calendrier de vaccination en application recommandations de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et de l’UNICEF.

(APS)

 

0 Comments

You can be the first one to leave a comment.

Leave a Comment

 




 

Trackbacks

 
 








Lire les articles précédents :
Education-examens des enseignants : Le site de l’Office national des examens et concours (ONEC) est inaccessible depuis hier

Le site "www.onec.dz"de l’Office national des examens et concours (ONEC) est inaccessible pour les candidats qui souhaitent se connecter à...

Fermer