En cette période caniculaire, des récipients en plastique « récupéré non alimentaire » de fortune et parfois des fontaines fraiches électriques, mis à la disposition sur les trottoirs pour les piétons de la ville de Ain Oulmene avec une tasse accrochée sans soucier des règles élémentaires d’hygiène.

Cette opération est initiée par les habitants semblent à leurs yeux une bonne « action de bienfaisance » mais malheureusement pourrait provoquer des maladies contagieuses et dangereuses.

Ce phénomène a vu le jour depuis plus deux années et commence à prendre de l’ampleur chez nous .

Autrefois, le village de Ain Oulmène ex Cobert,en comptait plus d’une dizaine de fontaines érigées dans les quartiers .

L’eau coulait toujours jour et nuit dans les fontaines Ain-El Gasriya « Ain-Oulmène,Ain de Mlle Martin,Ain-El-Corsiya « la Corse », Ain-Fourto, Ain-Djoula « Jaulin », Ain-Carlone « Baptiste Carlone » Ain-Ferdina « Ferdinand », Ain-Lèhnèche , Ain-Sbilah , Ain de l’ancienne mairie , Ain-Essoug,Ain de Cabentous, Ain-El-Hakème ,Ain-Marinette, Ain-Guerini,Ain-El-Djamaâ de la Vieille mosquée ,Ain Sbitar « Aïn Bircham »,Aïn Berbaga, Aïn Hamama,Ain-Abid et Ain-El-Mehrasse.

Toutes ces fontaines ne font plus du décor du village de jadis,remplacées au fil des temps par des récipients en plastique et par des fontaines fraiches électriques…

Dommage !!!

 

0 Comments

You can be the first one to leave a comment.

Leave a Comment

 




 

Trackbacks

 
 








Lire les articles précédents :
Flash Infos

Samedi 17 novembre 2018 Le secrétaire général du Front de libération nationale (FLN), Djamel Ould Abbès, a "déposé "ce mercredi 14...

Fermer