Délocalisation gelée vers le nouveau marché de la commune d’Ain Oulmène (Sétif) suites aux «diverses pressions» à la veille des élections législatives

La délocalisation n’a pas eu lieu comme prévu ce jeudi 06 avril comme annoncé dans un communiqué signé par le président de l’APC de la commune d’Ain Oulmène (Sétif).

Les marchands ambulants ont exposé leurs marchandises comme à l’accoutumée, ne comptent pas se laisser faire ,contestent cette décision et les citoyens ont fait leur marché comme tous les jeudis

Il semblerait que tout a été gelé jusqu’à nouvel ordre, probablement  après les échéances électorales et suite à l’appel  de l’Union générale des commerçants algériens  au « gel de l’instruction » en attendant la fin des travaux d’aménagement de ce nouveau marché.

Une décision  a été accueillie avec soulagement par les marchands ambulants, les maquignons et les commerçants informels sachant d’emblée que ce nouveau marché est en voie d’achèvement est encore loin de réunir les « conditions appropriées ».

Le conflit ne fait que commencer,le bras de fer entre l’APC de la commune d’Ain Oulmène et ces marchands s’est enclenché et ce n’est que le  début.

Affaire à suivre…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :