Cigognes,Ain Oulmène 09-08-2018

Depuis  quelques jours, on y voit dans le ciel dégagé de la ville de Ain Oulmène des centaines de cigognes se préparent pour le début de leur migration très lointaine avant le 01 septembre prochain.

Départ imminent vers les zones humides

D’ici la fin d’août, ces  beaux échassiers blancs,ne seront plus dans les airs, ni sur les toits des maisons, ni les antennes de téléphonie mobile, ni sur les quelques sapins centenaires qui restent, les autres massacrés à la tronçonneuse par les élus sortants de l’APC de Ain Oulmène, ni sur les poteaux électriques.

Ils migrent en Afrique de l’Ouest,de  l’Est dit-on et au Moyen-Orient, par le détroit de Bosphore en Turquie.

Les sapins massacrés, ce paysage désolant a rendu la vie très difficile pour ces cigognes de chez nous, avec ce rythme ils quitteront définitivement leurs racines, le pays.

Ces malheureuses cigognes prises en deux feux

Ils vont finir par disparaître, les causes sont connues ,aucune protection n’est leur assurée ,un grand déficit de pluviométrie se fait sentir depuis plusieurs décennies ,les Oueds à sec, l’agriculture empoisonnée et polluée par les pesticides, assèchement des zones humides et sans oublier les risques d’électrocution.

Même leur destination d’hivernage, ne leur réserve pas du tout un bon accueil puisqu’elles sont chassées et risquent d’être empoisonnées lors des campagnes de lutte par des traitements chimiques contre les sauterelles.

 

 

0 Comments

You can be the first one to leave a comment.

Leave a Comment

 




 

Trackbacks

 
 








Lire les articles précédents :
Flash Infos

Vendredi 30 novembre 2018 En Algérie, dans le gisement préhistorique de Aïn El Ahnech (Nord), des archéologues ont découvert des...

Fermer