Des pylônes métalliques électriques pour « supporter » les nids des cigognes du jardin public de la ville de Ain Oulmène (Sétif)

Six mois après le massacre des pins centenaires du plus vieux jardin public de la ville de Ain Oulmène (Sétif) ,les élus de la commune se « seraient aperçus qu’ils se seraient trompés » d’avoir décidé hâtivement de raser les pins surplombant le centre de la ville.

Le retour des cigognes les fait réagir , les élus pris de panique, essayent de rectifier leur erreur qui, aux yeux de tous,cette erreur est impardonnable et irréparable .

Le président de l’assemblée populaire communale aurait envisagé de remplacer les pins tronçonnés par des poteaux métalliques électriques pour supporter les nids des cigognes.

Une dizaine de pylônes jonchés sur le sol désolant du jardin en attente pour être dressés aux coins de ce jardin perdu.

Cette décision ne fait pas l’unanimité chez les membres de l’exécutif , chacun tire sa couverture de son côté.

Cliquez ici pour visualiser la photo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :