Le projet de mise en place d’un système de géolocalisation en Algérie, initié par le ministère de l’Intérieur et des Collectivités locales commence à voir le jour dans la ville de Ain Oulmène.

Un recensement a été effectué de toutes les rues déjà baptisées,non baptisées et autres lieux qui viserait à donner une identité aux rues en Algérie par des plaques unifiées en blanc et bleu et ayant les mêmes dimensions à travers l’ensemble du territoire national.

Une grosse erreur ,constatée ces jours-ci au niveau de la rue du CEM Abdelhamid Douhil de la ville de Ain Oulmène qui porte deux noms (Ferhat Abbas et Abdelkrim Miliani) et probablement, il existerait des dizaines d’autres comme fut le cas du fichier numérique de l’état civil.

Beaucoup de sérieux est demandé pour ce genre de travaux et apparemment ce travail a été confié à des personnes incompétentes, bâclé et exécuté à la va-vite.

Par ailleurs, en ce mois du printemps, des bornes en béton fleurissent anarchiquement tout le long des chaussées destinées à identifier la route concernée et à y indiquer les distances, le plus souvent vers les localités voisines.

Leur lieu d’implantation et leur gros volume en béton peut être très dangereux et mortel pour les automobilistes.

À l’origine, les bornes étaient en pierre mais le béton, pour sa facilité d’utilisation, les a supplantées, ailleurs elles sont fabriquées aujourd’hui en fibre de verre.

Tous ces éléments indispensables à la géolocalisation par satellite (GPS) en Algérie serait accessible au grand public très bientôt qui serait aussi tres bénéficiaire pour les citoyens et pour les professionnels.

 

0 Comments

You can be the first one to leave a comment.

Leave a Comment

 




 

Trackbacks

 
 








Lire les articles précédents :
Flash Infos

Vendredi 12 octobre 2018 Plusieurs tombes du cimetière de Mesra à Mostaganem, ont été profanées dont celle du père de...

Fermer