La première carte d’identité nationale biométrique délivrée avant la fin du 1er semestre 2015

ADRAR – La première carte d’identité nationale biométrique sera délivrée avant la fin du premier semestre 2015, a annoncé, mardi à Adrar, le directeur général de la modernisation, de la documentation et des archives au ministère de l’Intérieur et des Collectivités locales.

S’exprimant lors d’une journée d’étude consacrée à l’explication des nouvelles dispositions préconisées pour l’amélioration du service public, Abderazzak Henni a indiqué que cette rencontre s’insère dans le cadre de la mise en oeuvre des instructions du ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur et des collectivités locales visant l’amélioration du service public et le rapprochement de l’administration du citoyen.

Encadrée par des directeurs généraux et spécialistes du ministère de l’Intérieur, cette rencontre, dédiée aux chefs de daïras et secrétaires généraux des communes, est consacrée à la vulgarisation du nouveau système, premier du genre en Algérie, consistant en l’ouverture d’un guichet unique au niveau des communes et de leurs antennes chargées de la délivrance des documents officiels, tels que les passeports, cartes grises et carte d’identité nationale, sans avoir à se déplacer vers les sièges de daïras.

M. Henni a indiqué que cette opération, qui s’effectue en « temps record » à la faveur de l’exploitation des nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC), devra influer positivement sur le service public et épargner aux administrés les déplacements vers des structures administratives éloignées.

« Le ministère a réalisé, grâce à ces efforts de modernisation, un bond qualitatif en matière d’établissement de documents, à l’instar du passeport biométrique, dont le nombre de documents délivré est passé de 4.000 à 20.000 documents/jour, à travers le territoire national », a fait savoir le même responsable.

Il a précisé que cette opération sera renforcée dans les wilayas du Sud du pays, à travers la mobilisation de bureaux itinérants, encadrés par des techniciens à former prochainement et dotés d’équipements nécessaires pour l’établissement du passeport biométrique, qui devront sillonner les communes, notamment celles éloignées et enclavées, pour se rapprocher de leurs habitants.

Dans le même sens, a signalé M. Henni, le ministère de l’Intérieur a procédé, en vertu d’un décret, à la réorganisation de ses directions et à l’élimination des chevauchements de prérogatives, par la création de six directions générales, dont une chargée du développement des collectivités locales et englobant la numérisation de l’état-civil. « Domaine dans lequel l’Algérie a réalisé une avancée qu’elle poursuit d’ailleurs », a-t-il dit.

Le DG au ministère de l’intérieur a procédé, en marge de cette journée d’étude, à l’inauguration du premier guichet unique pilote dans la commune d’Anzedjemir (100 km au Sud d’Adrar), qui a été favorablement accueilli par les citoyens.

(APS)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :