Le rite « Yennayer » ou l’an Amazigh, communément appelé chez nous à Ain Oulmène et dans toute la région « Rasse El âme et Yennar »,cette vieille coutume, qui a survécu à des milliers d’années,célébrée par nos aïeux ,par nos parents et aujourd’hui,va être célébrée officiellement en « grandes pompes » à travers tout le territoire national.

Ce nouvel an amazigh, « ressuscité » fera sa première entrée officielle ce 12 janvier 2018 chez nous, dans notre Algérie amazighe multiculturelle.

Nos aïeux amazighs, géraient leur calendrier agraire comme tous les autres peuples du monde pour compter les jours de l’année afin de s’organiser et feront de Yennayer, le premier mois de l’année, le jour de l’an amazigh qui coïncide chaque année avec le 12 janvier du calendrier grégorien.

L’avènement de Yennayer date de l’an 950 avant Jésus-Christ,et serait l’un des plus vieux calendrier de la planète.

Célébration de Yennayer

Dans la région de Ain Oulmène , mes parents y préparaient la veille du 12 janvier du couscous avec la tête de mouton et le lendemain à midi, des crêpes beurrées et sucrées .

Ce rite millénaire, est peu célébré dans les  wilayas du pays, des douars et des hameaux reculés, chaque  famille y préparait un « diner amélioré » et varie d’une région à une autre et dans les prochaines années il le sera davantage.

ASSEGAS AMEGGAZ

 

0 Comments

You can be the first one to leave a comment.

Leave a Comment

 




 

Trackbacks

 
 








Lire les articles précédents :
Flash Infos

Vendredi 30 novembre 2018 En Algérie, dans le gisement préhistorique de Aïn El Ahnech (Nord), des archéologues ont découvert des...

Fermer