L’assemblée populaire communale (APC) de la ville de Ain-Oulmène (Sétif) est toujours sans président

Depuis le départ de l’ex président de l’APC de la commune de Ain-Oulmène en convalescence au début de l’année 2014,la commune de Ain-Oulmène est confrontée à de multiples problèmes qui ne cessent de se cumuler.

Les routes dégradées, l’éclairage délabré ,l’absence de propreté dans les quartiers ,les ordures qui jonchent les rues et trottoirs ,le jardin public et l’espace de pétanques abandonnés,devenus des dépotoirs d’ordures, les arbres non entretenus,les avaloirs bouchés,trottoirs défectueux et même le cimetière n’est pas épargné, un constat amer .

L’Assemblée populaire communale n’a, à ce jour, pas désigné de remplaçant si ce n’est que le vice président qui assure l’intérim ,un intérim qui dure près d’une année.

Une commune de presque 120.000 âmes sans responsables et chacun des « élus » tirent la couverture de son côté sous les yeux de l’administration ,cette situation a plongé toute la commune dans une routine pénalisante et irresponsable .

Le KO et le pourrissement qui durent depuis plusieurs mois déjà , aucune perspective de réhabilitation et d’investissement.

Affaire à suivre…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :