Le chanteur Djamel Allam est décédé samedi après-midi dans un hôpital à Paris suite à une longue maladie, a appris l’APS auprès de ses proches.

Le défunt a suivi ses premiers cours de musique au Conservatoire de Bejaia au lendemain de l’indépendance, avant d’entamer sa carrière en Algérie et à l’étranger.

En 1967, alors qu’il était machiniste au théâtre du Gymnase à Paris, l’artiste a rencontré  de grands noms de la chanson française à l’image de Brassens, Georges Moustaki, Léo Ferré et Bernard Lavilliers.

En 1973, il sort son premier album « mara-d youghal » (Quand il reviendra), un de ses célèbres tubes qui sera largement plébiscité  par les médias et le public.

Suivront d’autres albums dont « les rêves du vent » en 1978, « Si Slimane » en 1981 et quatre plus tard « Salimo ».

En 2001, avec la complicité du compositeur Safi Boutella, il sort « Gouraya », autre album  qui a rencontré un franc succès en Algérie et en France, notamment.

Il s’est produit sur de nombreuses scènes en Europe et en Amérique, et reste, pour les mélomanes, celui qui a donné avec d’autres artistes, une large audience à la chanson kabyle moderne à l’étranger.

Pour célébrer les 40 ans de carrière de Djamal Allam, l’Office national des droits d’auteur et droits voisins (Onda), avait organisé en novembre dernier à Béjaia, sa vile natale,un gala en hommage au chanteur, malade, mais qui était présent malgré de « sérieux » problèmes de santé.

De grands noms de la chanson kabyle comme Boudjemâa Agraw et Brahim Tayeb ont déroulé une partie de son riche répertoire, décliné à l’occasion en présence de l’artiste, icône de la culture algérienne.

Dans le cinéma, Djamel Allam a réalisé « Banc public », un court métrage sorti en 2012 et couronné de plusieurs distinctions en Algérie.

(APS)

 

0 Comments

You can be the first one to leave a comment.

Leave a Comment

 




 

Trackbacks

 
 








Lire les articles précédents :
Flash Infos

Vendredi 12 octobre 2018 Plusieurs tombes du cimetière de Mesra à Mostaganem, ont été profanées dont celle du père de...

Fermer