Reconduction de l’ex premier ministre Abdelmalek Sellal

LE GOUVERNEMENT SELLAL SERA RECONDUIT Bouteflika prêtera serment le 27 avril au Palais des Nations

La cérémonie officielle d’investiture et de prestation de serment de Abdelaziz Bouteflika aura lieu le 27 avril prochain, «le 28 au plus tard», nous confie-t-on de bonne source. Elle se déroulera au Palais des Nations à Club-des-Pins, en présence de près d’un millier d’invités, ajoute-t-on de même source.
Kamel Amarni – Alger (Le Soir) – «La cérémonie se déroulera de manière tout à fait ordinaire, à l’exception, bien sûr, du discours habituel qui sera remplacé, cette fois, par une lettre qu’adressera le Président aux Algériens», nous explique encore notre source. Y assisteront, en effet, les membres des deux Chambres du Parlement, tous les responsables des institutions civiles et militaires, l’ensemble des membres du gouvernement, les responsables des grandes organisations nationales, les représentants du corps diplomatique accrédités en Algérie et de nombreux autres invités parmi les personnalités nationales.

«Le Président prêtera serment et sera décoré du titre de l’ordre du mérite national comme le veut la tradition. Il s’agit par ailleurs d’une obligation constitutionnelle », selon notre interlocuteur. En raison de son état physique, Bouteflika se contentera donc, cette fois-ci, du strict minimum. Cette cérémonie interviendra par ailleurs après la proclamation officielle des résultats de l’élection présidentielle par le Conseil constitutionnel que notre source prévoit pour ce week-end. Cela étant, Abdelaziz Bouteflika, une fois officiellement proclamé reconduit pour un quatrième mandat, chargera le désormais directeur de campagne, Abdelmalek Sellal, de reprendre son poste à la tête du gouvernement.

«Un gouvernement qui sera reconduit, comme au lendemain de l’élection présidentielle de 2009», nous confie-t-on de même source. Comme nous l’annoncions récemment, le gouvernement Sellal aura pour mission prioritaire de conduire un dialogue national en prévision de la révision de la Constitution prévue pour la rentrée, vers le mois de septembre.

«Des échéances proches dans le temps, comme le bac, la préparation du mois de Ramadhan, la préparation de la rentrée sociale notamment, recommandent de ne pas chambouler l’équipe aux commandes de l’Exécutif dans l’immédiat. Les grands changements, il y a lieu de les attendre après la révision de la Constitution et peut-être même après les législatives anticipées. Il faut savoir aussi que des négociations sont engagées avec des partis comme le FFS et le PT de Louisa Hanoune en vue de les associer dans le futur gouvernement », nous révèle encore notre source.
(K. A. Le Soir d’Algérie du 21-04-2014)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :