Le président de la fédération algérienne des consommateurs (FAC) , se « travestit » en mufti et appelle les algériennes et algériens à ne pas célébrer le début de l’année

Au lieu de protéger les consommateurs algériens, Aki Hariz, président de la fédération algérienne des Consommateurs (FAC) , se « travestit » en mufti et appelle les algériennes et algériens à ne pas célébrer le début l’année 2017.

Prendre part à cette fête universelle serait imiter « le comportement des occidentaux », selon ce « pseudo mufti ».
Pourtant depuis les années 90,les algériens fêtent de moins en moins le nouvel an.

Sans modération,Bonnes fêtes à toutes et à tous !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :