Les habitants de la cité de la « Liberté » communément appelée « batimètes de Bouteflika » sise au Sud-Est de la ville de Ain Oulmène souffrent le martyre et dénoncent l’isolement, l’insuffisance de transport, l’absence d’un centre de santé, d’un bureau de poste, d’un CEM et d’un lycée.

Cet état de fait cause beaucoup de peine à ces habitants qui sont contraints de se déplacer en ville pour se soigner, régler leurs factures téléphoniques,Internet et faire leurs provisions.

Cette grande cité de prés 10.000 habitants , inaugurée en grandes pompes vous rappelle-ton par le président Abdelaziz Bouteflika en 2001, n’est en fait qu’une cité-dortoir qui ressemble à celles éparpillées dans toutes les villes du pays.

Aujourd’hui le bitume truffé sur les côtés de nids de poule de ce grand boulevard, les trottoirs défectueux, les avaloirs bouchés créant des grandes mares d’eau et l’absence d’éclairage dans certains quartiers et ce n’est que la face visible de l’iceberg.

C’est vrai « on est logé » mais nous ne disposons pas encore d’un centre de santé et autres infrastructures éducatives déplorent ces habitants.

 

0 Comments

You can be the first one to leave a comment.

Leave a Comment

 




 

Trackbacks

 
 








Lire les articles précédents :
Flash Infos

Vendredi 12 octobre 2018 Plusieurs tombes du cimetière de Mesra à Mostaganem, ont été profanées dont celle du père de...

Fermer