Les prix des fruits et légumes continuent de flamber malgré l’ouverture du nouveau marché de gros de la ville de Sétif

Suite à la « fermeture musclée » , diligentée la dernière semaine par le wali de Sétif Nacer Maâksri de l’ancien marché de gros des fruits et légumes sis à la zone d’activité de Sétif , tous les grossistes sont sommés « par la force » à occuper les stands au niveau du nouveau marché de gros situé à la sortie Sud de la ville, inauguré par le premier ministre le 30 avril 2017 (voir notre article 30-01-2018).

Les grossistes ont au début refusé de rejoindre cette nouvelle infrastructure à cause des « intermédiaires » et de la cherté de location mensuelle qui est fixée au début à 50.000,00 DA réduite à 25.000,00 DA suite à la pression des nouveaux occupants.

A l’heure actuelle, une vingtaine de grossistes seulement auraient accepté les conditions inaccessibles de location très décriées par l’ensemble des grossistes.

Une virée au marché d’El Gasiyra de la ville de Ain Oulmène pour voir que la flambée des prix des fruits et légumes continue malgré l’ouverture de cet nouvel espace sensé les réguler.

Affaire à suivre…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :