LETTRE OUVERTE A MONSIEUR LE DIRECTEUR GÉNÉRAL DE L’OPGI DE SETIF,Sétif 16 juin 2014  

Monsieur le Directeur Général,

Dans l’article paru le 26 février 2014 dans le journal « Echourouk », notre cher journaliste, avide de nouvelles à « sensations » (dussent-elles être mensongères !), nous décrit l’OPGI de Sétif comme un organisme où vient de souffler, comme par miracle, un vent de renouveau, de « nettoyage ».

Le chef de département de la promotion immobilière (répondant aux initiales M.N) venait d’être suspendu de ses fonctions la veille (25 février 2014) et selon le journaliste auteur de l’article, cet épisode, je cite, venait s’ajouter aux autres épisodes du feuilleton des scandales à la direction de l’OPGI DE Sétif. Direction, rajoute-t-il, qui connait ses plus mauvais jours pour cause d’implication de ses cadres et chefs de départements dans des affaires de corruption.

Il ira même à appeler cette dernière suspension de nouveau scandale « de gros calibre ».

Ces cadres dirigeants seraient des « voyous, des voleurs » des comploteurs … et vous vous dites être là, Monsieur le Directeur Général à l’OPGI de Sétif, pour faire du « nettoyage »!

Ces gens que vous avez, Monsieur le Directeur Général jugé « incompétents », incapables de gérer, que vous considérez même comme étant la cause, je cite, des plus mauvais jours de l’OPGI de Sétif, vous ne les connaissez même pas (ni nos chers journalistes d’ailleurs)!

Pendant tous ces mois où vous êtes à la tête de l’Office de la promotion et de la gestion immobilière de Sétif, Monsieur le Directeur Général, vous n’avez eu aucun entretien avec certains de ces cadres dirigeants, aucune entrevue (même pas une prise de contact), pas la moindre réunion ou séance de travail; travail sensé être d’équipe !!!

Comment pouvez-vous juger bon , Monsieur le Directeur général, du jour au lendemain, de défaire quelqu’un de son travail, de l’écarter sans aucune raison valable ?

Allons bon ! L’OPGI de Sétif ne se portait, avant vous, pas plus mal que les autres OPGI ! Sachez que pendant de longues années (une dizaines et plus), le chef de département de la promotion immobilière n’a eu d’autre but que de mener à bien sa tache et faire correctement son travail.

Je parle pour ceux, Monsieur le Directeur Général, qui ont été travailleurs acharnés et cadres compétents.

Je parle pour ceux à qui, il est arrivé, maintes et maintes fois de sacrifier week-end, congés et vacances pour que le travail passe avant tout, qui se sont donnés à fond, chacun selon son champs d’intervention, chacun selon ses prérogatives et en toute âme et conscience.

Hélas, Monsieur le Directeur Général, ce sont ceux-là mêmes que vous avez choisi d’écarter. Comment l’OPGI de Sétif pourrait mieux se porter?

Ils se sont retrouvés du jour au lendemain sans travail, sans emplois mais non sans envie de se battre, pour ce qui fut, avant tout, leur rôle, leur mission, leur priorité…

Eh oui! Cela existe encore des « hommes de bonne volonté »!

Alors, à nos chers journalistes, je dirais qu’il en faudrait plus, beaucoup plus que ça, pour salir une réputation, pour faire tomber des honnêtes gens!

Et à vous, Monsieur le Directeur Général, je vous dirais seulement qu’à Sétif, on n’est pas « dupe » et que l’on voit très clair dans votre jeu … !

A.S (Architecte)

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :