Depuis quelques jours, il n’y a plus de CD/DVD/Blu-ray «audio,films et logiciels clonés »  sur les étalages de magasins spécialisés et dans les locaux à « rideaux fermés » qui font la gravure à quantité industrielle à Sétif et El-Eulma,les fiefs de cette contrebande.                                                         

Selon le propriétaire d’un magasin au centre de la ville de Ain-Oulmène, il n’est plus permis de vendre des CD/DVD/Blu-ray piratés de chansons,films,logiciels,systèmes d’exploitation tels que Windows/Linux et seuls les CD/ DVD/Blu-ray piratés de jeux sont autorisés. 

Pour quoi ce « deux poids deux mesures » ???

L’Algérie s’est « armée » et dotée ces dernières années de lois contre ce fléau qui ne cesse de prendre de l’ampleur pour  « être conforme aux normes internationales » en matière de protection des droits de propriété intellectuelle.

Cette lutte contre le piratage menée vous rappelle-t-on au milieu de l’année 2012 par le ministère de la culture et il parait que près de deux millions de CD/DVD/Blu-ray piratés ont été saisis et détruits par les services algériens de l’Office national du droit d’auteur (ONDA).

Est-ce que cette opération va continuer ???

Les prochains mois ,voire les prochaines années nous les diront…

 

1 Comment

  1. Un pirate anti-pirate dit :

    tout est piraté ,la religion, la politique,le mode de vie,l’eau,l’électricité,le gaz,l’air,le soleil,le vent,la pluie, enfin tout…

Leave a Comment

 




 

Trackbacks

 
 








Lire les articles précédents :
Flash Infos

Vendredi 30 novembre 2018 En Algérie, dans le gisement préhistorique de Aïn El Ahnech (Nord), des archéologues ont découvert des...

Fermer