Une délégation syndicale internationale chargé d’enquêter sur le conditions de travail des ouvriers immigrés dans les chantiers du Mondial 2022 au Qatar, futur pays hôte du Mondial de football 2022, s’est vu refuser hier Mercredi 9 Octobre l’accès à un chantier près de la capitale accuse les « autorités » qataries d’esclavagisme.

 

0 Comments

You can be the first one to leave a comment.

Leave a Comment

 




 

Trackbacks

 
 








Lire les articles précédents :
Flash Infos

Lundi 22 octobre 2018 Envahissement du terrain et scènes de hooliganisme par les supporteurs "bordjis" à l'issue du match CABBA-MC...

Fermer