« Opération de délocalisation des marchés informels » : Place à la clochardisation et à la médiocrité

Le Souk de la ville de Ain-Oulmène va être délocalisé en début de l’année 2015 vers le nouveau Souk sis dans la zone d’activité Sud Est de la ville.

Un espace non bitumé, pas de toilettes, pas d’eau,pas d’électricité et ne répond pas du tout aux attentes de la population.

Un marché de gros de poissons pas loin du cimetière de Sid-El-Khier dont les travaux de réalisation viennent d’être lancés en grandes pompes par les autorités de la ville, du jamais vu et il ne restait que de prévoir aussi un marché de gros de dattes à Alger !!!

Pourquoi pas ???

La médiocrité ne cesse de prendre le dessus dans un pays jeune et très riche où la médiocrité et la corruption priment.

Par ailleurs,la commune de Ain-Oulmène vient de sommer les revendeurs de légumes et fruits d’évacuer les lieux « la rue et les trottoirs » menant vers le Souk et de déménager au plus tard le 01er janvier 2015 et d’occuper les « nouvelles baraques de la honte » dans l’espace qui leur a été réservé ,créé vous rappelle-t-on il y a quelques mois, dépourvu aussi d’eau et de courant électrique.

Cet espace « improvisé » et fabriqué à la vite est non seulement « non conforme » aux mesures d’hygiène et de sécurité mais aussi pour les citoyens qui viennent faire leur « marché » sont exposés aux pluies drainées de la toiture,aux intempéries et aux grandes chaleurs attendues en été.

L’Assemblée populaire communale (APC) parle « d’opération de recasement » ,quant aux citoyens et occupants de ces baraques évoquant la Hogra  et le mépris.

Les revendeurs futurs occupants de baraques devront payer 3000,00 DA par mois plus les droits du « Mekasse » chaque jour et se plaignent déjà de la cherté du loyer, des conditions de travail,ne sont pas prêts à quitter les lieux et envisagent de protester dans les prochains jours.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :