Premiers essais de pompage du barrage d’El Maouane (Nord de Sétif) vers Ain Oulmène

Le projet dit « des grands transferts d’eau » vers la région Centre Est des hauts plateaux va être réceptionné prochainement par l’Algérienne des eaux (ADE) et va permettre sans aucun doute aux habitants des communes Sud du chef-lieu de Sétif un « meilleur approvisionnement ».

Ce projet vous rappelle-t-on des grands transferts du Centre Est vers les hauts plateaux comprend deux opérations dit-on, la première dite « orientale » portent sur le transfert des eaux du barrage Irraguen-Tabellout vers Draâ Diss et la seconde appelée « occidentale » et sur le transfert des eaux du barrage Ighil Amda (Bejaia) vers le barrage d’El Maouane (Sétif) a accusé un énorme retard de près de deux années suite à un « problème technique » au niveau du tunnel situé entre les deux barrages en 2016 et à des « difficultés administratives et financières ».

Concernant la tranche du projet d’approvisionnement dans les communes de Ain Arnat,Mezloug,Guellal,Ksar El Abtal,Ain Oulmène et Salah Bey en eau potable à partir du barrage d’El Maouane (Nord de Sétif ) ,serait livrée au plus tard dans un mois dit-on ,une fois que toutes les réserves levées et la réception provisoire prononcée .

En ce moment, des essais de pompage s’effectuent à l’effet de contrôler la bonne étanchéité, la pression et le contrôle de la protection cathodique des conduites d’acier.

De source sûre, l’eau du barrage d’El Maouane après avoir été assainie au niveau de la station d’épuration, coule déjà dans le château d’eau d’une capacité de 20.000 mètres cubes surplombant la colline Ouest de la ville de Ain Oulmène.

Par ailleurs, des centaines de milliers de mètres cubes d’eau sont destinée exclusivement à l’irrigation des terres agricoles de la commune de Guellal,située à 14 kilomètres au Nord de Ain Oulmène .

Pour ce qui est de l’irrigation des terres agricoles de Ain Oulmène, aucun projet d’extension n’est en vue pour le moment…il faut attendre !!!

%d blogueurs aiment cette page :