Le président tunisien Moncef Marzouki a reconnu sa défaite à la présidentielle et félicité le vainqueur Béji Caïd Essebsi, a annoncé lundi son directeur de campagne Adnène Mancer sur sa page Facebook officielle. «Moncef Marzouki a félicité tout à l’heure M. Béji Caïd Essebsi pour sa victoire à l’élection présidentielle», écrit l’homme de confiance du chef de l’Etat sortant.
L’ex-Premier ministre tunisien Béji Caïd Essebsi, 88 ans, a remporté la présidentielle de dimanche avec 55,68% des voix, devançant Moncef Marzouki qui a réuni 44,32% des suffrages. Béji Caïd Essebsi a servi aussi bien sous Habib Bourguiba, le premier président tunisien, que sous Zine El Abidine Ben Ali, renversé par la révolution de 2011.

Il s’apprête à diriger la Tunisie après quatre années de transition mouvementée à la suite de la révolution de janvier 2011.

François Hollande a félicité Béji Caïd Essebsi et lui a souhaité «le plein succès dans sa mission au service du peuple tunisien», dont il a salué «le sens des responsabilités». Il salue également «la détermination, le sens des responsabilités et l’esprit de compromis que le peuple tunisien et ses représentants ont montrés pour faire aboutir la transition démocratique dans le respect des aspirations de la révolution de 2011».

François Hollande «exprime à nouveau son attachement à l’amitié franco-tunisienne et confirme la volonté de la France de coopérer avec la Tunisie dans tous les domaines», a aussi déclaré le président.

Barack Obama a félicité le vainqueur de ce scrutin qui constitue, selon lui, une «étape cruciale» dans la transition vers la démocratie. «Les Etats-Unis ont hâte de travailler étroitement avec le président élu Béji Caïd Essebsi et le nouveau gouvernement tandis qu’ils s’emploient à poursuivre les idéaux de la révolution tunisienne et à répondre aux aspirations des Tunisiens en matière de sécurité, d’opportunités économiques et de dignité», a indiqué le porte-parole de la Maison Blanche Josh Earnest, dans un communiqué.

«Page historique dans la transition démocratique»

Obama a félicité Essebsi et le peuple tunisien «pour le succès de la première élection présidentielle organisée en vertu de la nouvelle constitution, une étape cruciale vers l’achèvement de la transition historique de la Tunisie vers la démocratie», a-t-il poursuivi, soulignant que les Etats-Unis avaient l’intention de renforcer et d’étendre leur partenariat stratégique avec la Tunisie.

«Le solide engagement des dirigeants de la Tunisie et du peuple tunisien en faveur d’un dialogue politique complet, de la construction d’un consensus et des valeurs démocratiques a été crucial au succès de la transition politique et sera tout aussi important dans la prochaine phase de l’histoire» du pays.

De son côté, le secrétaire d’Etat John Kerry a salué dans un communiqué «l’exemple éclatant» donné par la Tunisie à ses voisins et au monde entier «de ce qui peut être accompli en se dévouant à la démocratie, au consensus et à un processus politique complet».

L’Union européenne a estimé que les Tunisiens «ont écrit une page historique dans la transition démocratique du pays». «Tout au long du processus électoral, le peuple tunisien a transmis un message d’espoir à tous les peuples qui, comme lui, aspirent à un avenir plus pacifique, démocratique et prospère», a déclaré dans un communiqué la chef de la diplomatie européenne, Federica Mogherini. «L’Union européenne demeure déterminée à travailler avec les nouvelles autorités tunisiennes, et toutes les composantes de la société, pour contribuer à la consolidation des acquis démocratiques prévus par la nouvelle Constitution ainsi que pour accompagner la mise en œuvre des réformes nécessaires à la transition économique et sociale au profit de tous les Tunisiens», a-t-elle ajouté.

«Le partenariat privilégié qui associe la Tunisie à l’Union européenne offre le cadre approprié pour le renforcement de nos relations bilatérales. L’UE reste déterminée à en utiliser toutes les potentialités dans l’intérêt partagé de nos citoyens», promet Federica Mogherini. Rappelant que l’Union européenne avait déployé une mission d’observation électorale dans le cadre de son soutien au processus électoral, elle indique que cette mission «poursuivra son travail en Tunisie et observera toutes les étapes du processus électoral jusqu’à son terme».

(AFP)

 

0 Comments

You can be the first one to leave a comment.

Leave a Comment

 




 

Trackbacks

 
 








Lire les articles précédents :
Flash Infos

Vendredi 12 octobre 2018 Plusieurs tombes du cimetière de Mesra à Mostaganem, ont été profanées dont celle du père de...

Fermer