Un raid aérien attribué à l’aviation de guerre saoudienne par les rebelles chiites houthis a fait au moins 29 morts, ce mercredi, au Yémen.

Une trentaine de personnes qui se trouvaient sur un marché populaire ont été tuées ce mercredi dans le nord du Yémen, dans un raid aérien attribué par les rebelles chiites houthis à l’aviation de guerre saoudienne.

Au total, 29 personnes ont péri et 17 autres ont été blessées dans la localité de Sahar, a indiqué un responsable des services de santé des rebelles houthis.

Un conflit qui a déjà fait plus de 8.650 morts

L’agence de presse Saba de ces rebelles soutenus par l’Iran a accusé l’aviation de l’Arabie saoudite – qui intervient militairement au Yémen – d’être à l’origine de ce bombardement. Selon elle, le raid a fait 21 morts et 9 blessés, tous des civils. Le responsable des services de santé était, lui, incapable de dire si les victimes étaient toutes civiles.

Le raid a visé un marché populaire de la localité de Sahar, l’une des sous-préfectures de la province de Saada, bastion des rebelles houthis, selon les deux sources.

La guerre au Yémen oppose les forces gouvernementales, qui ont été chassées en septembre 2014 de la capitale Sanaa, aux rebelles houthis, issus de la minorité zaïdite (branche du chiisme) très présente dans le nord. En mars 2015, le gouvernement du président Abd Rabbo Mansour Hadi a reçu le soutien d’une coalition arabe emmenée par Ryad.

Selon l’Organisation mondiale de la santé, le conflit a fait plus de 8.650 morts et quelque 58.600 blessés.

La coalition anti-rebelles n’a pas réagi dans l’immédiat aux accusations des Houthis qui ont dénoncé un « nouveau crime odieux contre des civils innocents ».

(Le télégramme,01-11-2017)

 

0 Comments

You can be the first one to leave a comment.

Leave a Comment

 




 

Trackbacks

 
 








Lire les articles précédents :
Flash Infos

Vendredi 12 octobre 2018 Plusieurs tombes du cimetière de Mesra à Mostaganem, ont été profanées dont celle du père de...

Fermer