Selon l'APS ,des stations de péage situées sur le tronçon Ouest de l’autoroute Est-Ouest seront réceptionnées fin octobre prochain.

Le parc national automobile s’élève à près de 8,2 millions de véhicules dont plus de 60% sont des véhicules touristiques selon les statistiques ceci suite à l’importation massive de véhicules ces derniers années avant « la chute du baril du pétrole »,le nombre de voitures a considérablement explosé avec pas moins de 600.000 voitures en 2011 immatriculées dans tout le pays.

Aujourd’hui,conduire à Ain Oulmène est un vrai calvaire, les embouteillages sont de plus en plus ingérables sur les différents carrefours de la route nationale malgré le périphérique Nord et probablement le même problème sur tout le territoire national.

Chaque minute,25 véhicules en moyenne en  « temps normal »  longent le carrefour du collège rendant la circulation quasiment impossible, les habitants très agacés par ces embouteillages à longueur de journée.

L’absence de signalisation de feux tricolores dans beaucoup de carrefours serait plus que jamais indispensable permettant de réguler les flux dans les carrefours, sécuriser les piétons » et la réalisation d’un deuxième périphérique Ouest atténuera à l’entrée de la ville sans doute le trafic de la circulation.

Les projets de signalisation de feux tricolores, du périphérique Ouest et le plan de circulation de la ville de Ain Oulmène s’imposent compte tenu du parc automobile qui ne cesse de s’agrandir afin d’améliorer le quotidien des habitants tout en assurant aux piétons des passages cloutés sécurisés et aux automobilistes une meilleure fluidité de la circulation mais malheureusement tardent à voir le jour et auraient été  temporisés dit-on en raison d’un « manque de financement ».

 

0 Comments

You can be the first one to leave a comment.

Leave a Comment

 




 

Trackbacks

 
 








Lire les articles précédents :
600 millions de centimes de dinars prévus en 2016 pour la réhabilitation du jardin public de la ville de Ain Oulmène retournés au trésor

L’enveloppe financière évaluée à près de 600 millions de centimes de dinars qui a été prévue en fin 2016 pour...

Fermer