Tramway de Sétif:Après des années de retard,le projet lancé aujourd’hui

L’opération qui a bénéficié d’un budget de 38 milliards de dinars, et confiée aux groupes français Alstom et turc Yapi Merkezi, a connu plusieurs reports à cause des procédures administratives.

Après des années de retard, les travaux de réalisation du tramway de Sétif, qui a fait couler beaucoup d’encre, seront officiellement lancés aujourd’hui. Le premier coup de pioche coïncide avec la célébration du 69e anniversaire des massacres du 8 mai 1945. Au grand bonheur des Sétifiens qui espèrent que les autres projets structurants bloqués depuis des lustres, vont emboîter le pas au tramway, confié au groupe français d’ingénierie et de transport Alstom, et au Turc du BTP, Yapi Merkezi, pour un montant de 38 milliards de dinars ( soit 380 millions d’euros). A cause donc d’une procédure administrative, le projet devant générer pas moins de 750 postes de travail directs, a sommeillé dans les tiroirs des mois durant.

Notons que la première ligne du tramway de Sétif sera composée de deux tronçons dont le premier, long de 15,2 km, reliera les quartiers Est de la ville, plus précisément l’ancienne entrée de la RN 5 vers l’université El Bez via la cité Berarma, tandis que le second, d’une longueur de 7,2 km, prendra naissance au carrefour de la wilaya pour s’achever à la future gare multimodale d’Aïn Trick, faisant elle aussi du surplace. L’on apprend que le futur tramway de Sétif sera doté de 30 stations voyageuses, de 5 pôles d’échange et de 7 parcs-relais pour faciliter l’intermodalité entre les différents types de transport.

Une fois réceptionné, le tramway de la capitale des Hauts-Plateaux, pouvant transporter 5 000 personnes par heure et par sens, desservira les pôles universitaires Ferhat Abbas I et II, le stade du 8 Mai 1945, la gare routière, le centre-ville, les quartiers de la partie Est de la ville, les zones industrielles 1, 2 et 3, la cité Bizard et la porte de Biskra, entre autres stations.

En somme, le plus grand tramway du pays, d’une longueur  de 21,4 km, dont le délai de réalisation est de 40 mois va, une fois achevé, relooker la vieille cité. Les Sétifiens qui ne sont pas restés insensibles à la bonne nouvelle, espèrent que le projet qui va certainement causer de nombreux désagréments à la circulation routière, n’accusera pas des retards en cours de route.

(Kamel Beniaiche,El-Watan du 08-05-2014)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :