Trois foyers avérés de fièvre aphteuse ont fait leur apparition dans la wilaya de Bejaia selon l’inspection vétérinaire

BEJAIA- Trois foyers avérés de fièvre aphteuse ont fait leur apparition dans la wilaya de Bejaia entraînant, à titre préventif, l’abattage  immédiat de 18 têtes de bovins, a-t-on indiqué à l’inspection vétérinaire  de la wilaya.

Ces foyers avérés ont été localisés respectivement dans les zones rurales  de Boulimat (Bejaia), Djebira (Boukhlifa) et Darguina, a-t-on précisé, soulignant que de nombreux cas de suspicion ont aussi été signalés dans plusieurs autres  zones, notamment dans la vallée de la Soummam, à l’instar des circonscriptions  de Seddouk, Takrietz, Fenaia et Taourirt-Ighil.

Le bétail incriminé a été introduit depuis El-Eulma (Sétif) et vendu,  dès mercredi dernier, dans quelques marchés à bestiaux, notamment celui de Sidi-Aïch,  à 55 km à l’Ouest de Bejaia, « théâtre d’une activité frénétique », selon l’inspecteur  vétérinaire en chef, M. Idress Imad.

Les bêtes atteintes du virus ont été immédiatement abattues et leurs  abattis, notamment les têtes, les pieds et les abats, incinérés, a-t-on ajouté. Pour faire face aux risques de propagation, une batterie de mesures  préventives a été mise en £uvre et qui s’est matérialisée, sur le terrain, par  l’arrêt de l’activité de tous les points de vente (marchés à bestiaux), la suspension  de toute mobilité du cheptel bovin intra-muros, à l’exception du bétail dirigé  vers les abattoirs, la mise en place de comités de contrôle aux frontières de

la wilaya, notamment à Kherrata, à l’Est, et Bouira à l’Ouest, pour superviser  les entrées et sorties de bétail extra-muros, et le contrôle systématique de  tous les élevages d’engraissement. Une campagne de sensibilisation des éleveurs et autres fellahs a été  également lancée de sorte à les inciter à privilégier les mesures sanitaires  et d’hygiène dans leur rapport avec leurs animaux, et surtout connaître les  symptômes du virus aphteux.

(APS)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :