A quelques jours du grand retour des écoliers sur le chemin de l’école, fixé au dimanche 4 septembre prochain, la rue commerciale de la ville de Ain Oulmène (Sétif) à l’Ouest de la rue principale est bondée de femmes, enfants et souvent en famille pour l’achat à « moindre prix et qualité » des vêtements et des fournitures scolaires.

Les prix sont hors portée selon les parents d’élèves sur place.

Des jeunes notamment des chômeurs saisissent cette opportunité pour exhiber des étals de fortune à côté des magasins et proposent des articles à des « prix défiant toute concurrence ».

Les services de contrôle sont quasi absents, on propose même des articles nocifs et cancérigènes,ces vendeurs à »la sauvette » ne sont pas inquiétés ni par ces services ni par les services de sécurité.

Cette année, la rentrée scolaire est programmée à quelques jours de l’Aid El Kébir, « autrement dit » le mouton est rajouté à la liste des articles scolaires.

Pour la fête de l’Aid El Kébir, les chefs de famille ne se pressent pas , pensent d’abord à la rentrée scolaire de leurs enfants, on verra disent ces pères de famille désemparés devant cette situation.

Pour acheter un mouton de 15 kilos, il faudrait dépenser au moins le double du salaire national minimum garanti (SNMC) soit 36000 DA.

Un dilemme,que faire ???

A vous de choisir le pour ou le contre !!!

 

 

By AM

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.