Campagne électorale du 23 novembre prochain:Les algériens scandalisés par les vidéos du bébé harrag et du pylône électrique au milieu de l’autoroute

Au 16ème jour de la campagne électorale de la ville de Ain Oulmène des  locales du 23 novembre prochain, les candidats  peinent à « séduire les  citoyens » qui  semblent plutôt préoccupés par leur quotidien, la pomme de terre à 85 DA le Kg,l’élimination de l’Algérie du Mondial russe, de la qualification de la Tunisie, du Maroc, de l’Égypte et de l’Arabie Saoudite.

Dans les lieux publics, dans les quartiers, dans les cafés et à l’entrée des mosquées, on ne parle que du phénomène des harragas qui ne cesse de prendre l’ampleur et de ce qu’est passé ces derniers jours notamment « le grand buzz » des vidéos du bébé harrag et de la double voie aux environs d’Alger avec un pylône électrique au milieu, inauguré en grandes pompes par un ministre.

On ne commentait que ça et ça a duré plusieurs jours…on critiquait sans crainte et sans limite ces candidats.

Quant aux quartiers de la ville, les gens passaient devant les panneaux d’affiches déchirées sans même les regarder.

Ces candidats « muets »  font leur campagne avec des affiches ,tan-pis pour les non voyants.

Pour les électeurs, les partis qu’ils soient conservateurs, démocrates ou islamistes, sont tous des marchands de rêve développant toujours les mêmes réflexes sans se soucier des véritables préoccupations, ni proposer des solutions concrètes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.