Après les câbles électriques et téléphoniques dérobés dans le pays, un autre type de vol vient de s’ajouter à la liste et rien ne semble découragé les « vendeurs de ferraille »,ainsi plus d’une vingtaine de tampons de regard d’égouts et une dizaine de panneaux de signalisation et une centaine tubes galvanisés servant de supports pour les drapeaux et guirlandes ont disparus ces dernières années dans la commune de Ain Oulmène.

Ce vol semble être opéré par des « spécialistes », qui activent certainement dans tout le pays dans le commerce informel des déchets ferreux et non ferreux en vue de les écouler aux « transformateurs » .

Même les bacs à ordures dit-on n’ont pas été épargnés par ce phénomène qui sont également la cible d’un autre réseau « évoluant » dans la récupération des produits plastiques.

Comment expliquer ce phénomène qui ne fasse pas l’objet d’une attention particulière de la part des élus locaux ,causant des préjudices financiers plus les conséquences qui peuvent en découler pour les habitants et les automobilistes.

By AM

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.