• mar. Oct 26th, 2021

Les Nouvelles de Ain Oulmène

S'informer & Découvrir

Violence dans les stades:Le joueur camerounais Albert Ebossé de la JSK a été tué par un projectile provenant de la tribune

C’est la goutte qui a fait déborder le vase, fera- t-elle bouger les pouvoirs publics ???

Les campagnes de sensibilisation pour l’arrêt de la violence dans les stades par des spots, n’ont pas suffi pour lutter contre ce fléau, un phénomène qui ne cesse de prendre de l’ampleur chez les jeunes supporteurs.

Plus de cinquante années que ça dure, on l’a vécu dans les stades de Ain-Oulmène ,à Sétif,Constantine,à Alger etc…

Les pouvoirs publics ne semblent pas prendre en charge et étudier sérieusement cet épineux problème.

Pas de sécurité préventive dans les stades,pas de fouille, repérage et fichier inexistant des fauteurs de troubles.

Comment se fait que des pétards, des pierres, des fumigènes, même des couteaux circulent sous le paletot dans les gradins ???

En face du nous, les européens ont éliminé le « phénomène des hooligans » après avoir bien étudié le comportement d’agressivité de ces derniers par des sociologues .

Hier, c’est le grand drame au stade de Tizi-Ouzou (Algérie),un jet de projectile provenant des supporteurs serait à l’origine de la mort du joueur d’origine camerounaise âgé à peine de 25 ans de la JSK lors de la rencontre de Ligue 1 opposant la JSK et l’USMA (1-2).

Selon les médias, il s’agirait d’une pierre ou d’un fumigène lancé de la tribune après la fin du match.

Le ministre de l’intérieur exige l’ouverture immédiate d’une « enquête » afin d’identifier le ou les lanceurs de projectiles au lieu d’en chercher les causes.

 

AM

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.