2 octobre 2022

Le saviez-vous ???

Ils sont nés et grandis à Ain-Oulmène et dans sa région…

  •  Amed Lakhdar MEZAACHE

Né le 9 Mai 1952 à Ain-Oulmène ex Colbert, Après avoir obtenu son Bac au Lycée Mohamed Kerouani ex Albertini à Sétif,il obtient son diplôme d’ingénieur en informatique à la faculté d’Alger en 1977. En septembre 1977,part aux USA et poursuit ses études dans la recherche,le développement et le management de l’informatique. Bibliographie Simulation model management: Resolving the technological gaps Richard E. Nance, Ahmed L. Mezaâche, C. Michael Overstreet Consultant et chercheur à Microsoft (USA) à nos jours.

  •   Farid BENYOUCEF

Né en 1951 à Ain Oulmène ex Colbert,études au Lycée Mohamed Kerouani ex Albertini de Sétif jusqu’au Bac, puis à Alger jusqu’à la Licence,ensuite à Denver,Colorado (USA) pour un Master’s degree en économie. Poète,peintre, écrivain,contributeur occasionnel à la presse algérienne,notamment dans le domaine de l’économie,enseignant d’économie,consultant et chercheur. Bibliographie Le Festin du diable Poèmes,Il bleut toujours après l’orage Les Amants de Cordoue Le sanglot du chardonneret Le Noir te va si mal

  • Djamila DEBECHE,

Elle a vécu à Ouled Si Ahmed (Ain Oulmène). Lire sa biographie ici

  • Aba ABAOUB

De son vrai nom ABA  NOUR EDDINE ,Né le 16 Février 1921 à Ain-Oulmène ex Colbert,il a étudié au lycée Mohamed Kerouani ex Albertini en même temps que Kateb Yacine. C’est à cette époque qu’il écrit ses premiers poèmes et adhère au Mouvement pour le triomphe des libertés démocratiques (MTLD). Il entre à la Faculté d’Alger pour y poursuivre des études de droit qu’il n’achèvera pas pour se consacrer au journalisme. A ce titre, il assistera au fameux procès de Nuremberg de 1945 où furent jugés les dirigeants nazis. Cette confrontation avec l’événement historique le poussera à inscrire sa production littéraire et théâtrale dans une vision humaniste globale marquée par la Deuxième Guerre mondiale, comme dans sa pièce de théâtre : Le dernier jour d’un nazi, et sur la question palestinienne, abordée dans son recueil de poèmes Montjoie Palestine ou dans les pièces L’aube à Jérusalem, Gazelle après minuit, C’était hier Sabra et Chattila… Vivant en France, c’est à partir de ce pays qu’il se fera connaître. Sa notoriété dans les milieux littéraires lui vaut de devenir membre de l’Académie des sciences d’outre-mer, du Haut Conseil de la francophonie et de l’Académie universelle des cultures. Ses détracteurs lui reprocheront de rechercher les honneurs et d’avoir délaissé l’Algérie. Il souffrira beaucoup de ces accusations qui ont eu lieu surtout après son retour au pays, au début des années 1980, et qu’annonçait son seul récit, Le Chant perdu au pays retrouvé (prix Afrique Méditerranée 1979). Dans un recueil de 1994, intitulé Comme un oiseau traqué, il a écrit : Mes racines ont fait naufrage dans un ailleurs lointain. Au début des années 1990, il s’engagera pleinement dans la lutte contre le fanatisme et activera au plan international pour défendre les journalistes et hommes de culture algériens. En Algérie, il crée une fondation à son nom qui décernera en 1992 son premier prix à Tahar Djaout, quelques mois avant son assassinat, et le second à l’Association des journalistes algériens (AJA). Poète, dramaturge, conteur aussi, il laisse à sa mort en 1996 plus de 20 œuvres littéraires et d’innombrables écrits comme un essai intitulé Lettre aux intellectuels algériens. Nombreuses et variées,ses publications connaissent le succés : il obtient ainsi en 1979 le prix Afrique Mediterranée pour Gazelle aprés minuit et Le chant perdu au pays retrouvé,en 1981 le prix Mahmoud Hamchari pour Tell el zaatar s’est tu à la tombée du soir, enfin en 1982 le diplôme du meilleur livre loisirs jeunes pour les Quatre ânes et l’écureuil. 

  •  Abdelouahab HAMMOUDI

Né en 1955 à Ain Oulmène ex Colbert,Lycée Mohamed Kerouani,Bac 1974

Films 1983 – Blowing in the Wind 1984 – Megahertz (Won a 3rd Prize) 1985 – Super narcissus 1994- Médaille de la ville de Bruxelles (Belgique) pour l’ensemble de l’oeuvre cinématographique. » Scénarios  -La lune ne se lève que la nuit (Long Métrage) (ENTV-2007) -Lamalif : The Toad Skin Hat  (Fantasy trilogy)

Romans

Dernier roman « Colbert  » paru en juillet 2021

La nuit des blachangas (2006),

Le Rossignol doré (2007),

Le trésor de l’Amenokal (2007),

La lanterne de l’espoir (2008) édités par le Manuscrit Paris (France).

Médaille de la ville de Bruxelles) (Belgique) pour toute la production cinématographique).

Ancien professeur de lettres anglaises est en outre géniteur de nombreux romans en anglais, tels que The Golden Nightingale (Novel action-thriller),Lamalif and the Toad Skin Hat (Epic Fantasy novel) Book and audio-book, Stony 1 (Hooror thriller novel) book and audio-book.

Essais

-Réalisateurs :La lanterne de l’espoir

-Directors :The Lantern of hope

Sofiane MOKHENACHE  Né à Ain-Oulmène Ayant deux Bac,Lycée Lakhdar Belmadani de Ain-Oulmène,étudiant à l’institut du tourisme à Alger, prépare également ses études d’avocat à Ben Aknoun et gérant d’une entreprise de décoration à Alger.

Bibliographie Son premier roman intitulé : « ne pas laisser à la portée des enfants »

  •  Azzedine DJELLAOUDJI

Né à Ain-Oulmène,il a écrit plusieurs pièces théâtrales,romancier et poète d’expression arabe vient de signer un récit historique intitulé  »حوبه ورحلة البحث عن المهدي المنتظر »

  •  Ali MESSAOUDI (Alilo Picasso)

Né le 20 Août 1991 à Ain-Oulmène,handicapé de ses deux mains de naissance,ce jeune garçon très doué motivé,diplômé en dessin (centre des beaux arts à Sétif),s’est spécialisé dans : La peinture à l’eau,à l’huile ,de la décoration, Diplômé en système d’exploitation informatique, Formateur des jeunes au niveau de la maison de jeunes, Dessinateur,caricaturiste,dessinateur sur verre,sur miroir et sculpteur. Champion d’Algérie 4 fois successives en natation (100 m et 50 m) et ayant obtenu 15 médailles et l’un des meilleurs nageurs en équipe nationale. Pour visualiser le reportage de la chaîne MBC sur Ali Messaoudi (Alilo Picasso) cliquez ici et pour plus d’informations consultez sa page Facebook,cliquez ici.

Torkia DAHMOUNE-OULD DADDAH,née à Ain Oulmène ex Colbert,le 19 août 1934, écrivaine, moudjahida durant la guerre de libération, emprisonnée par l’armée française puis libérée grâce à l’intervention de Germaine Tillion, installée en France avant d’épouser un haut fonctionnaire mauritanien et de partir en 1969 pour la Mauritanie où elle a été directrice de l’École nationale d’administration mauritanienne et secrétaire générale du ministère des Affaires étrangères mauritanien (Informations partagées par KN).  

1 thought on “Le saviez-vous ???

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.