Les robinets des habitants « en face des hangars » du parc de la commune de Ain-Oulmène (Sétif) sont à sec depuis près d’une semaine

Les robinets des habitants du centre de la ville « en face des hangars » du parc de la commune de Ain-Oulmène (Sétif) sont à sec depuis près d’une semaine suite dit-on à une interférence de l’eau potable avec les eaux usées.

Les habitants de ce « lot » ne savent plus où s’adresser face au mépris de l’Algérienne des eaux (ADE) qui semble pas se soucier du tout.

L’ensemble de ces habitants se sont retrouvés donc privés d’eau potable et ont été donc contraints de se ravitailler ailleurs.

La cause de cette coupure, serait une fuite dans les canalisations des eaux usées, non encore détectée, qui a provoqué un mélange des eaux d’égout avec le réseau d’eau potable vétuste selon un « technicien » de cette entreprise.

Pour cette entreprise, on se presse pas, ce n’est pas une urgence, elle s’est contentée de fermer la vanne principale qui alimente ce lot en attendant de voir plus clair.

La distribution en eau potable dans la commune de Ain-Oulmène est assurée vous rappelle-t-on rien que 3 heures tous les 4 jours.

Le plus grave ,ni cette entreprise, ni l’APC n’ont informé à  temps les habitants de cet incident sur la durée de cette coupure d’eau et sur la gravité qui risquent de s’installer dans le temps.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.