Ain Oulmène 19-10-2017

A l’instar des autres villes , la ville de Ain Oulmène n’est pas épargnée par ce phénomène est envahie de « plaques publicitaires et signalétiques anarchiques » indiquant les cabinets de médecins, de bureaux comptables, d’avocats et autres fixeés sur les poteaux électriques sans aucune demande d’autorisation préalable de l’APC ou encore de la SONELGAZ.

Cette clochardisation prend de plus en plus de l’ampleur générée malheureusement par ces « cadres » et les responsables locaux ne soucient de rien et ferment les yeux.

Quant aux enseignes lumineuses pour indiquer le sens de direction des villes principales, l’emplacement d’une administration, d’un hôpital, ou d’un établissement, sont défectueuses voire vandalisées.

Un autre phénomène est celui des plaques apposées par les commerçants et les professionnels sont bourrées d’erreurs.

Pourtant, la réglementation existe, tout est normalisé mais les responsables locaux n’y peuvent rien.

By AM

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.