Hangar de l’OAIC de Ain Oulmène,22-03-2018

Les murs  d’un hangar risquent de s’effondrer à tout moment au niveau de l’intersection de « l’école de filles » et du centre des trisomiques juxtaposant la cantine scolaire en plein centre de la ville de Ain Oulmène.

Abandonné depuis plus de 30 années , ce hangar appartenait à l’office algérien Interprofessionnel des céréales  (OAIC ) ,la toiture vandalisée et les murs fissurés et vétustes.

Les écoliers, les riverains et les passants empruntent chaque jour la rue Rechidi Bakhouche et celle qui mène à Beira, très fréquentées et c’est la mort quasi certaine qui les guette si jamais ces murs venaient à s’effondrer.

Les automobilistes y stationnent et ne sont pas épargnés non plus,ignorant ce  danger permanent auxquels ils sont exposés.

Ni l’APC ,ni la protection civile n’ont vu ou du moins ont pris les dispositions pour sécuriser les écoliers, les passants et les riverains en attendant sa démolition.

Un SOS est lancé aux responsables locaux de la ville.

By AM

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.