Vingt-deux années jour pour jour, dans la matinée du 29 juin 1992, Mohamed Boudiaf a été lâchement assassiné à Annaba

Beaucoup a été écrit sur cet horrible assassinat de l’histoire de l’Algérie indépendante et à chaque anniversaire de sa mort,des interrogations sur sa liquidation demeurent toujours étranges et plus particulièrement pour les algériens.

La France de De Gaulle n’a pas pu éliminer cet homme d’exception mais ce sont les siens qui l’ont liquidé en direct à la télévision nationale.

Il a été tué pour avoir voulu s’intéresser de près aux sujets de la corruption, aux comptes bancaires domiciliés à l’étranger, des biens mal acquis et des agissements de la mafia politico- financière.

Hommage et pensées à cet Grand Homme hors pair.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.