Le Bureau fédéral de la Fédération algerienne de Football (FAF), aurait donné son aval pour déposer le sélectionneur national Rabah Madjer, dont le départ serait annoncé dans les prochaines heures.*** Bac 2018: Algérie Télécom dévoile le calendrier des coupures Internet du 20 juin au 25 juin au grand dam des abonnés.

Cette semaine, TSA a sollicité l’écrivain-poète, Farid Benyoucef, auteur de trois  romans : « Festin du diable », « Le noir te va si mal » et « Amants de Cordoue », ainsi qu’un recueil de poème « Il Pleut Toujours après l’Orage ».

Il a choisi pour vous son nouveau livre, un recueil de nouvelles, intitulé « Le Sanglot du chardonneret », qui sortira dans les prochains jours aux éditions Casbah à l’occasion du Salon international du livre d’Alger (SILA), dont il nous propose un avant-goût.

« C’est ma première expérience dans ce genre littéraire, inspiré par les grands maîtres, à l’image d’Anton Tchekhov et Dino Buzzati ».

 « Le sanglot du chardonneret, cette nouvelle éponyme qui donne son titre à l’ouvrage, est la pièce centrale du recueil. Un hommage à la résistance des Palestiniens de Gaza illustrée par l’action d’un petit chardonneret qui, en s’acquittant de sa part du colibri, démontre l’incomparable débrouillardise d’un peuple et son inextinguible lutte pour la survie.

Six des sept nouvelles qui composent le recueil racontent des tranches de vie algérienne où la truculence des personnages n’a d’égale que la noirceur de situations dans lesquelles évoluent mes personnages du cru, pétris des mille et un travers que la société algérienne s’est forgée tout au long de ces longues et traumatiques décennies de perte de sens et de valeurs.

La nouvelle, Cold Case, illustre entre autres ces traits de l’Algérie d’aujourd’hui : l’histoire d’une adolescente qui vendait des beignets aux estivants sur une plage de l’Algérois. Victime d’un kidnapping, elle est retrouvée morte sur le sable de la même plage qu’elle fréquentait…

Les nouvelles du recueil sont toutefois plaisantes et attachantes, à travers ces situations picaresques et une galerie sympathique de personnages gouailleurs et querelleurs, comme le sont devenus beaucoup d’Algériens ».

(Par Nadjwa Khelil ,TSA du 17-09-2015)

 

0 Comments

You can be the first one to leave a comment.

Leave a Comment

 




 

Trackbacks

 
 








Lire les articles précédents :
La route nationale RN 28, qui relie Ain-Oulmène-Sétif, a été bloquée par des habitants ce mercredi

La route nationale RN 28, qui relie Ain-Oulmène-Sétif, a été bloquée pendant plusieurs heures à la circulation durant la matinée...

Fermer