Selon l’AFP les experts suisses ayant analysé les effets personnels de Yasser Arafat, mort à Paris en 2004, confirment la possibilité d’un empoisonnement du leader palestinien.

Plusieurs échantillons contenant des traces de fluides corporels (sang et urine) contenaient une radioactivité plus élevée et inexpliquée au polonium 210 par rapport aux échantillons de référence, écrivent ces experts de l’Institut de radiophysique (IRA) de Lausanne dans l’article diffusé par la revue médicale britannique.

By AM

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.